Sommet sur le transport ferroviaire

Le 9 décembre 2019, le Ministère a tenu le Sommet sur le transport ferroviaire, auquel plus de 250 personnes ont participé.

L’événement avait pour but de susciter des réflexions sur l’avenir du transport ferroviaire au Québec et de dégager des pistes de solutions concrètes, durables et viables afin de favoriser le développement du transport ferroviaire des personnes et des marchandises.

Démarche concertée

Ce sommet était le point culminant d’une série de consultations amorcée en juin 2019 avec des rencontres sectorielles et régionales à travers tout le Québec. Près de 400 personnes y ont pris part et plus de 60 mémoires ont été transmis au Ministère.

Principaux enjeux

Cinq grands enjeux ont fait l’objet de discussions lors du sommet, à savoir :

  • la pérennité des infrastructures de transport ferroviaire;
  • la sécurité et la sûreté du transport ferroviaire;
  • l’utilisation optimale du transport ferroviaire;
  • l’empreinte environnementale et la cohabitation harmonieuse et sécuritaire aux abords des infrastructures de transport ferroviaire;
  • la main-d’œuvre.

Ce sommet a été l’occasion pour le gouvernement du Québec :

  • d’annoncer le Programme de soutien aux infrastructures de transport ferroviaire et à l’intégration modale​ qui comporte deux volets, soit le maintien et l’amélioration des infrastructures de transport ferroviaire ainsi que l’intégration modale;
  • de confirmer la réhabilitation du chemin de fer Québec Central, situé dans la région de la Chaudière-Appalaches;
  • de rappeler au gouvernement du Canada l’importance du futur train à grande fréquence de VIA Rail Canada inc. pour la mobilité durable des Québécoises et Québécois.

D’autres initiatives ont été annoncées par le ministre des Transports, notamment :

  • la création d’une table de concertation sur le transport ferroviaire, présidée par le député de Mégantic, monsieur François Jacques;
  • l’élaboration d’une stratégie ferroviaire (actualisation du cadre d’intervention en transport ferroviaire);
  • la révision du cadre législatif et réglementaire;
  • la mise en place de campagnes de promotion du secteur ferroviaire et de la sécurité;
  • une collaboration interministérielle accrue, notamment pour les enjeux de sécurité, de recrutement et de formation.

Le Ministère tient à remercier les multiples partenaires et intervenants qui ont alimenté les réflexions de même que les nombreux participants qui ont contribué au succès de l’événement.