Modèles d'affectation routière

Les modèles d’affectation routière sont des outils de simulation de la circulation des véhicules sur les infrastructures routières. Les analyses pour lesquelles ils sont utilisés peuvent porter sur l’ensemble du réseau ou sur un segment particulier de celui-ci.

Ces outils permettent l'analyse des déplacements des personnes en automobile, y compris les camionnettes et les fourgonnettes, autant comme passagers que comme conducteurs. Les modèles d'affectation routière du Ministère prennent également en compte, mais de façon plus sommaire, les déplacements de biens et services associés aux véhicules commerciaux et aux camions.

Utilisation des modèles d’affectation routière

Le Ministère utilise les modèles d’affectation routière pour :

  • étudier l'état actuel du réseau;
  • évaluer les impacts associés aux tronçons routiers dont la construction ou la modification sont projetées;
  • analyser les effets de la demande prévisionnelle sur le réseau.

Quelques exemples d’utilisation des modèles d’affectation routière

  • Prévoir les effets de l’augmentation projetée de la demande sur la durée des déplacements routiers.
  • Déterminer l'impact sur le réseau de la fermeture d’un tronçon routier ou d’un pont lors de travaux de réfection.
  • Évaluer les avantages liés à l’implantation d’un nouveau lien routier projeté.
  • Optimiser la configuration d'un échangeur afin de minimiser le retard des usagers et la formation des files d'attente.
  • Estimer l’incidence d'une nouvelle voie réservée aux autobus sur les temps de parcours de l'ensemble des usagers d'un corridor routier.

Trois classes de modèles d’affectation routière

  • Les modèles macroscopiques , qui s’appliquent à un large territoire, par exemple à l’échelle d’une région métropolitaine, mais uniquement sur le réseau routier supérieur.
  • Les modèles microscopiques, qui permettent de simuler à l’échelle locale les déplacements des véhicules selon le comportement individuel de chacun des conducteurs sur la route à partir de leurs interactions avec les autres usagers et la signalisation.
  • Les modèles mésoscopiques, qui sont des outils dont la portée se situe entre les approches de modélisation macroscopique de portée régionale et les approches de simulation microscopique de la circulation.
Haut de page