Nord-du-Québec

Territoire et population

Située au nord du 49e parallèle, entièrement dans le Bouclier canadien, la région couvre un peu plus de la moitié (55 %) de la superficie totale du Québec. Elle longe, à l'ouest, les baies James et d'Hudson, jusqu'à la pointe de la péninsule d'Ungava. Au nord, elle est bordée par l'océan Arctique et à l'est, par le Labrador et la région de la Côte-Nord. Elle a pour limite méridionale les régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de l'Abitibi-Témiscamingue.

  • Superficie totale du territoire en terre ferme (2016) : 707 164 km2
  • Population totale (2016) : 45 107 habitants *

*Source : Institut de la statistique du Québec

Découpage territorial

La région administrative du Nord-du-Québec se divise en deux parties :

  • le Nunavik, situé au nord du 55e parallèle, où vivent le long des côtes de la baie d'Ungava, du détroit d'Hudson et de la baie d'Hudson les habitants de 14 villages nordiques inuits : Akulivik, Aupaluk, Kangirsuk, Kangiqsujuaq, Kangiqsualujjuaq, Kuujjuaq, Kuujjuarapik, Inukjuak, Ivujivik, Quaqtaq, Puvirnituq, Tasiujaq, Salluit, Umiujaq. On y retrouve également le village cri de Whapmagoostui;
  • le territoire de Eeyou Istchee – Baie-James, situé entre le 49e parallèle et le 55e parallèle, est habité par deux communautés culturelles : les Jamésiens (nom donné aux résidents de la Baie-James) et les Cris.

Ce territoire comprend les municipalités jamésiennes de Chapais, Chibougamau, Lebel-sur-Quévillon et Matagami, les localités de Villebois, Valcanton et Radisson et les hameaux de Desmaraisville et Miquelon ainsi que 8 communautés cries (Eastmain, Chisasibi, Nemaska, Mistissini, Oujé-Bougoumou, Waskaganish, Waswanipi, Wemindji.

Infrastructures de transport

Réseau routier

Nunavik

Mis à part les routes d'accès menant aux aéroports nordiques (17,6 km au total), sous la responsabilité du Bureau de la coordination du Nord-du-Québec, et le réseau municipal, le réseau routier est inexistant au Nunavik.

Eeyou Istchee Baie-James

La Baie-James compte environ 3 150 km de routes, dont :

  • 417,4 km de routes nationales;
  • 681 km de routes d'accès aux ressources;
  • 8,2 km de routes régionales;
  • 433 km de routes collectrices;
  • 1 500 km de routes sous la responsabilité financière d'Hydro-Québec.

Le territoire compte également un vaste réseau de chemins forestiers dans la partie sud (environ 3 000 km).  

Principaux axes routiers

  • Route d’accès aux communautés cries de Wemindji, Eastmain et Waskaganish.
  • Route R-1005 (auparavant R1005) : relie Lebel-sur-Quévillon à Matagami.
  • Route 109 : relie l'Abitibi-Témiscamingue (Amos) au Nord-du-Québec (Matagami).
  • Route 113 : relie l'Abitibi-Témiscamingue au Nord-du-Québec (Val-d'Or - Senneterre – Lebel-sur-Quévillon - Chapais).
  • Route 167 : relie le Nord-du-Québec au Saguenay–Lac-Saint-Jean (Monts Otish - Mistissini - Chibougamau – Saint-Félicien).
  • Route de la Baie-James : de Matagami à Radisson (propriété d'Hydro-Québec).
  • Route du Nord : relie Nemaska à Chibougamau.
  • Route Transtaïga : donne accès aux centrales hydroélectriques, relie la route de la Baie-James au réservoir Caniapiscau (propriété d'Hydro-Québec).

L'exploitation du réseau routier sous la responsabilité du Ministère, soit les routes nationales (109, 113, 167), les routes régionales (393, 111), les routes collectrices et d'accès aux ressources, la route R-1005 entre Lebel-sur-Quévillon et Matagami, les routes d'accès aux communautés cries d'Eastmain, de Wemindji et de Waskaganish, relève des directions générales de l'Abitibi-Témiscamingue et du Saguenay–Lac-Saint-Jean–Chibougamau.

Infrastructures aéroportuaires

Parmi les infrastructures aéroportuaires dont le Ministère est propriétaire, 15 sont situées sur le territoire du Nord-du-Québec. Celles-ci relèvent du Bureau de la coordination du Nord-du-Québec et de la Direction des projets et de l'exploitation aéroportuaire

  • aéroport de Chibougamau (sous la responsabilité de la Direction du Saguenay–Lac-Saint-Jean–Chibougamau);
  • aérodrome de Matagami (sous la responsabilité de la Direction des projets et de l'exploitation aéroportuaire);
  • 13 aéroports au Nunavik sous la responsabilité du Bureau de la coordination du Nord-du-Québec.

Le territoire du Nord-du-Québec est également desservi par ces autres infrastructures :

  • 4 aéroports de compétence fédérale : Kuujjuaq, Wemindji, Eastmain et Waskaganish;
  • 2 aéroports de compétence municipale : Chisasibi et Lebel-sur-Quévillon;
  • 1 aéroport appartenant à la Société de développement de la Baie-James : La Grande-Rivière;
  • 8 aérodromes enregistrés appartenant à divers propriétaires.

Infrastructures maritimes

Des infrastructures maritimes, de propriété municipale, desservent les villages côtiers cris (Whapmagoostui, Chisasibi, Wemindji, Eastmain, Waskaganish) et les 14 villages nordiques du Nunavik.

Haut de page