Réhabilitation du chemin de fer de la Gaspésie

​​​​​Le chemin de fer de la Gaspésie (CFG) s’étend sur 325 km de voie ferrée entre Matapédia et Gaspé. Actuellement, le service y est limité puisque seul le transport de marchandises est possible entre Matapédia et Caplan. Aucun train ne peut circuler entre Caplan et Gaspé en raison de l’état de la voie et des structures ferroviaires. Le transport de passagers a été interrompu sur tout le réseau en 2013.

Le gouvernement du Québec est devenu propriétaire du chemin de fer de la Gaspésie en mai 2015. Considérant le caractère stratégique d’une desserte ferroviaire dans le développement économique de la Gaspésie, il a entrepris, dès 2017, de réhabiliter la voie ferrée de Matapédia à Gaspé afin de favoriser la reprise du transport de passagers et de marchandises sur l’ensemble du réseau.

Il s’agit d’un projet majeur et prioritaire pour la région. Un chantier ambitieux et complexe, qui présente des défis de toutes sortes. De Matapédia à Gaspé, le chemin de fer comporte 183 passages à niveau, 860 passages de ferme, 699 ponceaux, 33 murs de soutènement, 1 tunnel et 66 ponts dont la construction remonte, pour certains, à la fin des années 1800. Des structures seront remplacées, d’autres remises en état de service. Diverses interventions devront être menées pour corriger des kilomètres de voie ferrée fragilisés par l’érosion et la submersion côtière.

La mise en service complète du chemin de fer de la Gaspésie est prévue pour 2025.

Le projet en quelques points

  • Le projet a été scindé en trois tronçons pour faciliter sa réalisation :
    • Matapédia–Caplan;
    • Caplan–Port-Daniel–Gascons;
    • Port-Daniel–Gascons–Gaspé.
  • Des travaux sont en cours sur chacun de ces tronçons, mais à des étapes différentes d’avancement.
  • Deux types de travaux sont entrepris : le projet majeur, qui englobe les travaux de réhabilitation, notamment le remplacement des structures arrivées à la fin de leur vie utile, et le maintien des actifs, qui comprend des activités d’entretien majeur de voie, comme le remplacement de traverses.
  • Le Ministère assure la coordination d’un bureau de suivi de la réalisation avec la communauté, bureau auquel participent des élus de la région et des entreprises utilisatrices du chemin de fer de la Gaspésie.
  • La réhabilitation du CFG est une mesure prévue dans la Politique de mobilité durable – 2030 du Ministère. La reprise des activités sur l’ensemble du réseau du CFG est un objectif cohérent avec l’action du gouvernement dans la lutte contre les changements climatiques, notamment par la réduction du nombre de véhicules lourds sur les routes de la région.
  • Le projet est assujetti à la Directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique, laquelle détermine notamment les meilleures pratiques à promouvoir en gestion de projet afin de faire les bons choix d’investissement et ainsi se doter d’infrastructures de qualité́ tout en respectant les limites d’investissement établies.
  • La Société du chemin de fer de la Gaspésie​ est l’exploitant du réseau.

Échéancier des travaux

La réalisation du projet de réhabilitation du CFG comporte de nombreux défis en raison notamment de la quantité d’infrastructures à réhabiliter ou à reconstruire. Un échéancier optimisé a été établi pour la mise en service complète de la voie ferrée. Il prévoit les étapes suivantes :

  • 2021 : mise en service des deux ponts actuellement en construction entre Matapédia et Caplan, ce qui permettra aux trains de marchandises de circuler à plein rendement sur ce tronçon déjà en exploitation.
  • 2022 : mise en service du tronçon entre Caplan et Port-Daniel–Gascons.
  • 2024 : mise en service de la voie entre Gaspé et Percé pour favoriser la circulation du train touristique.
  • 2025 : mise en service de l’ensemble du réseau ferroviaire, de Matapédia à Gaspé.

Objectifs du projet

Le projet de réhabilitation du chemin de fer permettra la reprise du service de transport de passagers et de marchandises sur l’ensemble du réseau, de Matapédia à Gaspé. Pour atteindre cet objectif, des travaux prioritaires ont été ciblés sur chacun des tronçons :

  • De Matapédia à Caplan (126 km), tronçon en exploitation : remplacement des deux ponts ferroviaires qui surplombent la rivière Cascapédia, à Cascapédia–Saint-Jules, dès 2021, afin de maximiser le transport des marchandises et de favoriser la reprise d’un service de transport de passagers.
  • De Caplan à Port-Daniel–Gascons (72 km), tronçon non exploité : 13 infrastructures sont ciblées pour assurer une exploitation sécuritaire, dont des ponts à reconstruire et d’autres structures à réparer ou à consolider, ainsi qu’un site qui présente des enjeux géotechniques. Mise en service en 2022.
  • De Port-Daniel–Gascons à Gaspé (127 km), tronçon non exploité : une vingtaine de structures seront à reconstruire ou à réhabiliter et des sites, qui présentent des risques pour la voie ferrée en raison de l’instabilité de falaises rocheuses ou de l’érosion côtière, devront être consolidés pour assurer la sécurité des opérations de transport jusqu’à Gaspé. Mise en service : 2024 (train touristique) et 2025.

Consultez la carte des tronçons du projet.

Coût et financement

En février 2020, un montant de 235 M$ a été réservé à la réhabilitation du chemin de fer de la Gaspésie, dont 138,3 M$ seront investis au cours des années 2020 à 2022.

En août 2019, le gouvernement du Canada a annoncé un investissement de 45,8 M$ pour le projet dans le cadre du Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes. Cette contribution sera mise au profit de travaux visant à contrer l’érosion côtière et à assurer la pérennité des infrastructures ferroviaires, particulièrement sur le tronçon entre Port-Daniel–Gascons et Gaspé, grandement touché par la tempête de 2016. Le problème de l’érosion des côtes prend également de l’ampleur en raison des changements climatiques.

Avancement et travaux

Le projet de réhabilitation cible le remplacement ou la réfection de structures ferroviaires considérées comme prioritaires pour l’exploitation du chemin de fer. Depuis juillet 2019, deux nouveaux ponts sont en construction entre Matapédia et Caplan. Leur mise en service, prévue pour 2021, permettra de maximiser les opérations de transport de marchandises qui sont aujourd’hui limitées par la capacité portante des structures actuelles.

À l’automne 2020, les travaux de construction de structures ont commencé sur le tronçon entre Caplan et Port-Daniel–Gascons. Ces travaux permettront de remplacer la structure ferroviaire de Caplan et de réhabiliter l’un des ponts à Port-Daniel–Gascons, pour 2022.

Sur le tronçon entre Port-Daniel–Gascons et Gaspé, des enjeux géotechniques et d’autres liés à l’érosion sont en cours d’évaluation. Par ailleurs, les études géotechniques, menées depuis 2016, ont mis au jour la nécessité de déplacer la voie ferrée à certains endroits qui sont devenus impossibles à redresser sur ce tracé établi il y a déjà plus de 100 ans. Des travaux de maintien d’actifs ont débuté en 2020 sur ce tronçon.

Depuis 2017, le Ministère a réalisé différentes activités de maintien des actifs qui ont atteint l’ensemble de la voie ferrée. À la fin 2020, plus de 160 000 traverses auront été remplacées entre Matapédia et Gaspé. D’autres travaux y sont également réalisés tels que le nettoyage des voies ferrées, le remplacement de rails, l’ajout de ballast et le nivellement de la voie.

Tronçon 1 : de Matapédia à Caplan

Travaux en cours et à venir

  • Deux ponts en construction à Cascapédia–Saint-Jules :
    • Pose de rails pour terminer le premier pont;
    • Construction des éléments de fondation du deuxième pont;
    • Construction de la structure métallique et du tablier à l’hiver 2021;
    • Travaux de terrassement et de voie ferrée prévus à l’été 2021;
    • Démolition des deux anciennes structures à Cascapédia–Saint-Jules prévue à l’automne 2021;
    • Mise en service des nouveaux ponts en 2021.
  • Études géotechniques et hydrauliques de sites vulnérables aux enjeux liés à l’érosion et à la submersion côtière.
  • Études patrimoniales de structures. Ces études permettent de déterminer la valeur patrimoniale d’une structure avant de statuer sur son avenir et d’entamer des travaux.

Travaux réalisés

  • Nombreux travaux de maintien des actifs pour assurer la continuité du service actuel :
    • Réfection du pont ferroviaire au-dessus de la rivière Kempt, à Ristigouche-Partie-Sud-Est;
    • Changement de 70 000 traverses;
    • Remplacement de près de 5 km de rails boulonnés par de longs rails soudés;
    • Remplacement de selles de rail et installation d’anticheminants (dispositif servant à fixer le rail aux traverses et à empêcher son déplacement);
    • Épandage de pierres (ballast) et nivellement de la voie (la pierre de ballast assure la stabilité de la voie ferrée);
    • Amélioration des signaux lumineux aux passages à niveau.

Tronçon 2 : de Caplan à Port-Daniel–Gascons

Travaux en cours et à venir

  • Pont à Caplan :
    • Démolition de l’ancienne structure et début des travaux de construction du nouveau pont.
  • Pont à Port-Daniel–Gascons (baie de Port-Daniel–Gascons) :
    • Réhabilitation des éléments de fondation et de la superstructure (partie construite au-dessus de la baie).
  • Études préparatoires pour les travaux de réhabilitation et de construction sur l’ensemble des 13 infrastructures, telles que des analyses de caractérisation des sols, des études patrimoniales de structures, des études géotechniques et hydrauliques de sites vulnérables à l’érosion et à la submersion côtière.
  • Début des travaux sur 11 des 13 infrastructures à partir de 2021 et 2022 :
    • Études d’ingénierie en cours (avant-projets et plans et devis).
  • Déboisement de l’emprise.
  • Travaux de maintien d’actifs prévus en 2021 et 2022 :
    • Élargissement et réfection du tunnel de Port-Daniel–Gascons;
    • Réfection d’une trentaine de passages à niveau;
    • Travaux sur plus de 40 ponceaux;
    • Enjeux d’érosion à corriger;
    • Travaux de réfection du centre de transbordement de New Carlisle.

Travaux réalisés

  • Travaux d’ingénierie servant à évaluer l’état des structures, des ponceaux, des murs de soutènement et d’un tunnel.
  • Travaux de maintien des actifs :
    • Remplacement de 75 000 traverses, dont 35 000 en 2020;
    • Ajout de ballast et nivellement de la voie ferrée;
    • Amélioration des signaux lumineux aux passages à niveau.

Tronçon 3 : de Port-Daniel–Gascons à Gaspé

Travaux en cours et à venir

  • Début des travaux d’ingénierie sur 20 infrastructures à réhabiliter ou à reconstruire, incluant l’analyse de faisabilité de deux passerelles pour piétons et cyclistes.
  • Études patrimoniales de structures.
  • Études géotechniques et hydrauliques de sites vulnérables à l’érosion et à la submersion côtière.
  • Travaux de maintien des actifs débutés à l’été 2020 :
    • Remplacement de 15 000 traverses;
    • Remplacement de selles de rail;
    • Ajout de ballast et nivellement de la voie ferrée.

Travaux réalisés

  • Préparation des avant-projets préliminaires de deux sites présentant des risques pour la voie ferrée en raison de l’instabilité de falaises rocheuses et de l’érosion côtière à Port-Daniel–Gascons et à Douglastown.
  • Travaux d’ingénierie servant à évaluer l’état des structures, des ponceaux et des murs de soutènement.
  • Empierrement du site du banc de Pabos.
  • Nettoyage de la voie pour en extraire les graviers et les débris accumulés par les tempêtes maritimes.

Campagne de sensibilisation à la prudence

Le tronçon entre Matapédia et Caplan est en exploitation et diverses activités favorisant la reprise du trafic ferroviaire sont en cours entre Caplan et Gaspé. Il est important d’adopter dès maintenant des comportements sécuritaires sur l’ensemble du chemin de fer de la Gaspésie.

Consignes de sécurité – même lorsqu’il n’y a pas de train en service

  • Respecter l’interdiction de circuler sur la propriété ferroviaire, que ce soit à pied, à vélo ou avec tout autre type de véhicule. Les ponts et les tunnels ne devraient jamais être empruntés comme s’il s’agissait d’une voie de passage.
  • Respecter la signalisation en vigueur.
  • Faire preuve de vigilance aux passages à niveau.

Accès interdit à la circulation des véhicules hors route et des motoneiges

La circulation des véhicules hors route (VHR) et des motoneiges sur la voie ferrée et ses abords est interdite et dangereuse. En outre, elle a pour effet d’endommager les infrastructures ferroviaires et de nuire aux nombreux travaux réalisés récemment.

Saviez-vous que la circulation des VHR a pour effet de déplacer la pierre de ballast servant à maintenir la stabilité latérale de la voie ferrée?

Saviez-vous que le passage de motoneiges sur les ponts cause de très profonds sillons sur le dessus des traverses, ce qui affaiblit la capacité portante du pont?

Documentation

Communiqués

Cartes et photos

Bulletins électroniques